X  

TEM > Acupuncture TEM

 

Pratique moderne de l’acupuncture qui considère que la notion de terrain profond de l’état de santé est nettement mieux investiguée par le questionnaire TEM plutôt que par les moyens traditionnels que sont principalement la pulsologie et l’aspect de la langue dans la médecine chinoise. 

 

Ainsi, en traitant mieux le terrain profond, on peut être plus performant dans le traitement des maladies qui en dépendent directement comme les maladies principalement liées au stress et les maladies auto-immunes. 

 

Mais aussi, en se débarrassant mieux des perturbations directement liées au terrain profond, on a pu clarifier la recherche des protocoles de traitement pour les maladies qui n’en dépendent pas ou peu, ou du moins pas tant qu’on le prétend souvent.

 

Ainsi l’acupuncture TEM permet de proposer des protocoles clairs et totalement reproductibles dans la plus part des indications de l’acupuncture. 

 

  • Elle intègre le traitement des composantes douloureuses par le traitement des déséquilibres des méridiens et des Merveilleux Vaisseaux, en fonction des localisations et des modalités (caractéristiques) des douleurs. 
  • Elle intègre la plus part des règles classiques (5 éléments, points Iu-Mo, syndrôme glaires, etc...) 
  • Elle permet d'exercer la médecine orientale en recrutant les symptômes "à l' occidentale". 
  • Les deux modes opérationnels combinés, traitement du terrain et protocoles reproductibles, selon les situations, parfois ensemble, souvent en succession ou alternance, permettent de régler durablement l’ensemble des problèmes.

 

 

Constatation clinique

 

Traiter un patient, quelque soit son état au départ, environ deux fois par mois par l’acupuncture selon les résultats du questionnaire TEM, permet l’acquisition d’un équilibre nerveux et d’une résistance physique extraordinaires tout en ayant nettoyé les pathologies directement liées à l’état de stress. Tout autre traitement en sera facilité et, sur ce terrain rééquilibré, tout protocole rapidement mise en place pour corriger de nouveaux évènements sera immédiatement efficace. Ce nettoyage préalable du terrain a permis d’éclaircir la situation de nombreuses maladies et d'en trouver les protocoles de traitement, surtout qu'elles ne sont pas si intriquées avec le terrain qu'elles en ont la réputation (asthme, ulcère gastro-duodénal, psoriasis etc…). Ainsi rien n’empêche de traiter séparément les maladies et le terrain sachant tout de même que ne pas traiter le terrain laisserait des conditions favorables à une reprise de la maladie. 

 

Pour exemple, en ce qui concerne le psoriasis, maladie parfaitement maîtrisée par l’acupuncture TEM, on a beaucoup exagéré sa composante psychosomatique pour finalement la ranger dans les maladies auto-immunes : effectivement, il est parfaitement possible de le guérir sans traiter le terrain nerveux, puis de traiter le terrain de stress, et vice versa.

 

En pratique

 

L’exercice de l’acupuncture TEM, bien que théoriquement possible sans assistance informatique, est vraiment facilité et performant grâce au logiciel TEM qui intègre trois catégories de paramètres : 

 

  •  les réponses du patient au questionnaire TEM, lorsque la maladie traitée a nécessité son remplissage préalable. 
  •  la sélection par le thérapeute des maladies à traiter. 
  •  le renseignement par le thérapeute d’un grand nombre de questions posées par les fenêtres de modalités au sein des maladies sélectionnées, et sur le patient en tant que terrain des maladies.

 

En conclusion

 

La méthode TEM est une approche globale, complète et précise du terrain de santé puisque basée sur l’équilibration de tous les méridiens à partir du questionnaire TEM. 

 

Elle a donné naissance, par ses propres résultats sur les maladies du stress, mais aussi en clarifiant la problématique de la plus part des autres maladies, à une pratique plus performante et plus évolutive de l’acupuncture plurimillénaire : l’acupuncture TEM.

 

Déroulement du traitement

 

La stimulation acupuncturale : L'intervention associe deux modes : 

 

  • Stimulation de la sensibilité superficielle par aiguilles ou par laser. TEM a été testée selon le mode laser en émission continue d’une longueur d’onde 830 nm pour une énergie de 0,6 Joules ( par exemple 60 mW en 10 secondes). 
  • Egalement stimulation de la sensibilité profonde par le moxa qui consiste à chauffer jusqu’à saturation le point d’acupuncture par la présentation à faible distance ( 2 à 3 cm) de l’extrémité incandescente d’un cigare d’armoise ou de l’extrémité d’un moxa électrique (Moxel).

 

Rythme et temps de traitement

 

L’ancienneté de l’affection conditionne le temps total du traitement. 

Une maladie remontant à quelques jours nécessite une seule séance. Pour des cas chroniques, 2 à 3 séances en 3 semaines sont souhaitables, suivies de 2 séances par mois jusqu’à guérison complète. 

Un trouble datant de plusieurs années ne saurait disparaître rapidement. Sa régression se fera sur plusieurs mois, voire une année, mais l’état du sujet évolue dès les premières séances. 

Au-delà de 7 séances sans constat d’amélioration, le traitement serait jugé inopérant. 

De la première séance à la seconde puis à la troisième, le patient signale le plus souvent déjà une amélioration. 

Rares sont les personnes ne réagissant pas dès la troisième séance.